Wiki Disco Elysium
Advertisement

George[1] est un personnage de Disco Elysium.

Apparence et caractère[]

George dans Disco Elysium[]

Avant Disco Elysium[]

George était autrefois le fondateur et assistant de la Boom Boom Room[2], une agence de services créatifs ultraconceptuels.[3] Mais le fardeau du leadership pesait lourdement sur ses épaules et il faisait souvent du jogging pour ne pas perdre la boule.[4]

Un jour, il parti faire son jogging du soir. Comme il lui était impossible de se vider l’esprit, distrait en permanence par le bruit ses clés qui cliquettent dans sa poche, George retira le porte-clés, puis plaça les clés du portail et de l’appartement dans deux poches différentes, pour que le bruit s’arrête. Du moins, tel était son plan...[5] Il était environ à la moitié de son parcours habituel quand il se mit à pleuvoir. Très vite trempé, il rentra chez lui et découvrit qu'il avait oublié la clé de son appartement et il ne pouvait s'abriter de l’orage à son bureau comme il avait demandé à l’un de ses producteurs de changer les serrures ce jour-là.

En gros, pour faire court, sa vie a complètement déraillé. George n’a pas pu entrer dans son appartement pendant des années, et sa petite-amie le quitta, car elle ne voulait pas sortir avec un clochard.[6] À un moment, des flics sont venus le voir, comme il n'avait pas sa carte d’identité sur lui, ils le jetèrent en prison pendant deux jours.[7]

Dans Disco Elysium[]

Apparitions[]

Notes et références[]

Notes[]


Références[]

  1. Disco Elysium - George : « La ferme, les gars, je raconte une histoire. » Il se retourne vers vous. « Quelque chose vous est arrivé. Quelque chose m’est aussi arrivé. Mon vrai nom, c’est George. Mais ici... on m’appelle autrement. »
  2. Disco Elysium - George : « Mon agence, mec... » Il boit une longue gorgée mélancolique. « La Boom Boom Room. On associait le grand art aux éléments les plus médiocres du marketing : la couleur rouge, les nichons et la peinture à l’huile... J’ai convaincu mes partenaires de réinvestir une partie de nos bénéfices dans un incubateur culturel ultraconceptuel appelé "Éva Noui". Les artistes comme les clients étaient contents. Je finançais un groupe de poètes de Révachol Est, qui développait un nouveau langage poétique universel... mais tout est parti en vrille... » Il regarde en direction de la baie.
  3. Disco Elysium - George : « Il fut un temps où j’étais une personne plutôt nantie. Fondateur et assistant d’une agence de services créatifs ultraconceptuels. Au début de mon histoire, je venais de décrocher un contrat important avec une compagnie d’assurance... »
  4. Disco Elysium - George : « J’ai mis au point le paradigme, travaillé au sein du paradigme. Mais le fardeau du leadership pesait lourdement sur mes épaules. Je faisais souvent du jogging pour ne pas perdre la boule. »
  5. Disco Elysium - George : « Un jour, je suis parti faire mon jogging du soir. Comme vous le savez certainement, il est impossible de se vider l’esprit quand on est distrait en permanence par le bruit des clés qui cliquettent dans votre poche. » Il secoue la bouteille et fait un bruit de tintement. « Du coup, j’ai retiré le porte-clés, puis j’ai placé les clés du portail et de l’appartement dans deux poches différentes, pour que le bruit s’arrête. Du moins, tel était mon plan... »
  6. Disco Elysium - George : « En gros, pour faire court, ma vie a complètement déraillé. Je n’ai pas pu entrer dans mon appartement pendant des années, et ma petite-amie m’a quitté, car elle ne voulait pas sortir avec un clochard. Quant à l’entreprise, comme vous pouvez l’imaginer... »
  7. Disco Elysium :
    Kim Kitsuragi : « Pourquoi n’êtes-vous pas allé voir les autorités ? »
    George : « Eh bien, à un moment, des flics sont venus me voir, mais vous savez, j’avais pas ma carte d’identité sur moi. Du coup, ils m’ont jeté en prison pendant deux jours... Autant vous dire que ça n’a pas amélioré mon opinion de la MCR. J’espère que vous m’en voudrez pas, messieurs. » Il secoue la tête.
Advertisement