Wiki Disco Elysium
Advertisement

Livre « L’Innocence avec un grand i » est un objet dans Disco Elysium.

Description[]

Cet ouvrage poussiéreux apporte un éclairage sur la grande histoire des innocences. Son auteur, un Mesque fasciste du nom de João Paolo Salomao Lopez de Fuego, s’est donné pour mission de classer les innocences par niveau de branchitude.

Obtention[]

Utilisation[]

  • Question 1 : quelle était la première Innocence ?
    • Le Périkarnassien ? : Correct ! On connaît peu de choses sur lui. Enfin, lui ou elle, ce n’est pas clair. Mais Franconéro supposa que c’était un homme et l’appela Pius. Il est dépeint comme un jeune homme dont la bouche vomissait de l’or fondu – sa parole était donc d’or. On raconte qu’il aurait *inventé* Dieu ainsi que l’égalité des personnes devant ce dernier. C’est à lui que l’on doit l’introduction de l’or comme unité de mesure de l’amour divin. En tant que première Innocence, il déclara qu’il devrait y en avoir d’autres comme lui. On suppose que ses disciples fondèrent le Saint Parti (le Parti fondateur).
  • Question 2 : quelle était l’Innocence la plus puissante ?
    • Franconéro ? : Correct ! Surnommé l’Innocence du militarisme, il codifia la loi sur l’hérédité – mais abolit en même temps la servitude et instaura le reál comme monnaie de réserve globale entre isolas. Il établit également le concept de nation. Franconéro tenta d’apaiser les tensions entre l’aristocratie et la bourgeoisie en bâtissant une société unifiée, dans laquelle chaque homme avait une place et un rôle à jouer, ainsi qu’un droit à la noblesse basé sur la force de sa vertu.
  • Question 3 : quelle était la fausse Innocence ?
    • Ernö Pasternak ? : Correct ! Il y a eu de nombreuses contre ou fausses-Innocences – certaines avec d’authentiques qualités innocentiques, d’autres totalement illusoires. De temps à autre, elles ont reçu le soutien d’une faction au sein de l’organisation ecclésiastique, ce qui a donné lieu à des soupçons d’exaction... Le plus célèbre – et le plus important – d’entre eux fut Ernö Pasternak. Il était épris de torture, de despotisme, d’hymnes, de canons et de conquête mondiale, mais fut vaincu et humilié par Stépan l’Odieux de Kedra.
  • Question 4 : quelle était l’Innocence avec un *grand i* ? La plus *importante* de toutes. La plus chère au genre humain...
    • Dolores Dei. : Correct ! Les Mesques considèrent peut-être Franconéro comme le père des nations, mais ce siècle a vu cette idée bousculée – Dolores Dei est considérée aujourd’hui comme l’Innocence avec un grand i. Un changement radical dans la structure du monde. Que ce soit le voyage interisolaire, le monde interconnecté ou les trois révolutions scientifiques consécutives, tout remonte à elle. Curieusement, plus les décennies s’écoulent, moins elle semble humaine – mais toujours plus resplendissante...

Notes et références[]

Notes[]


Références[]

Advertisement